Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Retour page d'accueil Le mot du Directeur Le Patrimoine historique Organigramme et instances Qualite et gestion des risques Contact


 

   

 

 

 

 

 

 

 

                                    LE PATRIMOINE HISTORIQUE

 

Au-delà de ses équipements sanitaires, le centre hospitalier se distingue par son voisinage immédiat avec le monastère de la Chartreuse Saint Sauveur construit au milieu du XVe siècle, et dont il est le propriétaire. Les limites du monastère sont matérialisées par un haut mur de clôture, en partie conservé, dont la porterie constituait l'unique accès. Au centre sont construits les bâtiments conventuels : la chapelle et ses dépendances, le réfectoire, le petit cloître, le grand cloître et les ermitages. Légèrement en périphérie se trouvent la chapelle des Etrangers, accessible depuis la route.

 

Cloitre chartreuse saint sauveur

Le grand cloître

Cet espace extrêmement vaste est particulièrement bien conservé.
Au centre du cloître se trouve un puits qui semble dater du XVIIe ou du XVIIIe siècle. Au sud, une grande croix de pierre (aujourd'hui déposée à l'extérieur des bâtiments) marquait l'emplacement du cimetière où les moines défunts étaient enterrés en pleine terre.

 

Chapelle de la Chartreuse

La chapelle
La chapelle se conforme à l'ordre cartusien. Elle adopte une organisation architecturale économe et une ornementation discrète. Il s'agit d'une construction à nef unique, peu éclairée, dépourvue de transept et de chapelles latérales, et qui privilégie la muralité. Sa morphologie l'apparente également aux édifices gothiques de la France méridionale. Le vaisseau se compose d'une nef à trois travées et d'un choeur polygonal.

Le vestibule
La petite pièce de plan rectangulaire est éclairée à l'est par une large et haute fenêtre couverte de vitraux. Ils ont été restaurés en 1944 par l'atelier du maître verrier François Chigot. La Vierge à l'Enfant occupe la partie basse de la verrière.

Stalles Chartreuse Saint Sauveur

Salla capitulaire Chartreuse Saint Sauveur

 

La salle capitulaire
La salle capitulaire est accessible depuis le vestibule. Elle ne communique pas avec le petit cloître, ainsi qu'il est d'usage dans une chartreuse.

 

Le petit cloître
Le petit cloître occupe le centre des bâtiments conventuels. Il permet de distribuer la chapelle, le réfectoire et le grand cloître.

Le réfectoire
On accède au réfectoire depuis la galerie sud du petit cloître. Le bâtiment communique avec la cuisine (dont il ne reste rien aujourd'hui) par une porte percée au nord.
Sous le réfectoire se développe une vaste cave couverte d'un berceau plein cintre dans laquelle les convers entreposaient des foudres de vin, dont la vente permettait de tirer d'abondants profits.

La chapelle des Etrangers
La chapelle des Etrangers s'élève à la périphérie du monastère, en bordure du mur de clôture qui longe la route d'Albi. Le bâtiment, qui a été construit à la fin du XVe siècle, adopte les caractéristiques architecturales de la chapelle conventuelle. Il était originellement destiné à accueillir les hôtes du monastère, les voyageurs et les nombreux pèlerins qui cheminaient vers Moissac et Toulouse.

 

Evolution architecturale du site de La Chartreuse

Site avant 1960
La Chartreuse avant 1960

site en 1960
La Chartreuse en 1960

Transfert de l'hotel Dieu
La Chartreuse après transfert de l’Hôtel Dieu

La chartreuse en 1994
Construction du nouvel hôpital (première tranche : hébergement, laboratoire, réanimation, urgences) en 1994

la chartreuse en 1997
Construction du nouvel hôpital (deuxième tranche : stérilisation, bloc opératoire, radiologie) en 1997

 

villefranche de rouergue